Belizo Zegbe: M’installer en RDC est la chose la plus dure et la plus belle que j’ai faite

Dans le cadre du mois de la femme, African Gist a décidé de mettre à l’honneur ces femmes qui ont tout quitté pour tenter l’aventure du travaille en Afrique. Quelles soient entrepreneuses ou à la recherche de nouveau défis professionnel, nous dressons leurs portraits ce mois-ci.

belizo

Cette semaine, nous avons rencontré Belizo qui a quitté la Belgique en 2015 pour s’installer à Kinshasa où elle travaille actuellement en tant que responsable commercial Horeca Chez Bracongo; première brasserie du pays. Voici ce qu’elle a à nous dire sur son retour au pays et le rôle de la femme en RDC:

” Étant née et ayant grandit en Belgique,  la quitter est la plus dure
et la plus belle chose que j’ai faite dans ma vie.”

Mon désir de partir commence en 2012, lorsque dans le cadre de mon cursus en marketing, j’ eu la chance d’effectuer mon stage dans une grande société en RDC. Cette expérience a été un vrai déclic pour moi. J’ai pu constater qu’il y avait une vraie volonté des jeunes et de certaines sociétés de s’émanciper et s’ouvrir au monde. Pour moi ce n’était que légitime de faire partie de cette grande aventure. Née et grandit en Belgique, j’aurai toujours un attachement particulier pour cette terre d’accueil,  la quitter est la plus dure et la plus belle chose que j’ai faite dans ma vie.

“Contrairement aux idées reçues, les africains ont un grand respect pour la femme”

En tant que femme et d’origine congolaise de surcroit, j’ai toute suite senti que j’étais à ma place ici, j’étais enfin là ou je pourrai me rendre utile. La femme tient une place de plus en plus forte dans la société congolaise, nous sommes beaucoup représentées et plus particulièrement dans les grandes sociétés locales et internationales.
Contrairement aux idées reçues, les africains ont un grand respect pour la femme, elle a un rôle bien définie, celle de mère, de femme et aujourd’hui celle d’une réelle ambassadrice pour le pays et pour le continent.

Être une jeune femme de 29 ans, célibataire, sans enfant  et vivant seule n’est pas chose  évidente en RDC. Ce n’est pas courant dans les mœurs ici donc je fais souvent l’objet des beaucoup d’interrogations. Dans mon cas, le plus dure a été la banalisation du viol des femmes, des jeunes filles en particulier et la pauvreté des enfants des rues. C’est une préoccupation qui ne me quitte pas. En étant sur place, je peux réellement et directement contribuer à mon échelle, au combat contre ces fléaux

“La femme africaine a soif d’émancipation et elle le fait savoir”

La place de la femme en Afrique évolue de plus en plus et elle se fortifiera encore. La femme africaine a soif d’émancipation et elle le fait savoir, à travers tout les continent elle se bat pour se faire entendre. On voit beaucoup de jeunes femmes afro descendantes revenir s’installer en Afrique pour pouvoir apporter à leurs pays les connaissances et l’expérience acquise en Occident. Ce mélange de culture ne peut qu’être positif pour l’avancée de notre continent

“Mon conseil: s’armer de courage et se créer un cercle de confiance”

Armez-vous de courage !!! Il va falloir déborder de patience, de self-control et d’esprit d’initiative… Gardez toujours en tête votre objectif principale et même dans les moments de doute, ne pas se résigner ! Créer un cercle de confiance. C’est très important d’être entourée par des personnes de confiance.

eBelizo Zegbe

Photo credit@Belizo Zegbe


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s